En poursuivant la navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies [ou traceurs] destinés à mesurer son audience.
Sèvres Vienne

Maintien à domicile : trouver le bon interlocuteur

Mis à jour le 12/04/2013

Selon le niveau de perte d'autonomie, il faut s'adresser à la MSA ou bien au Conseil Général.

La grille AGGIR (Autonomie Gérontologique Groupe Iso-Ressources) classe les personnes âgées en 6 niveaux suivant leur perte d'autonomie :
  • GIR 1 : les personnes confinées au lit ou au fauteuil ayant perdu leur autonomie mentale, corporelle, locomotrice et sociale, qui nécessitent une présence indispensable et continue d'intervenants ;
  • GIR 2 : les personnes confinées au lit ou au fauteuil dont les fonctions mentales ne sont pas totalement altérées et qui nécessitent une prise en charge pour la plupart des activités de la vie courante, ou celles dont les fonctions mentales sont altérées mais qui ont conservé leurs capacités motrices ;
  • GIR 3 : les personnes ayant conservé leur autonomie mentale, partiellement leur autonomie locomotrice, mais qui nécessitent quotidiennement et plusieurs fois par jour des aides pour leur autonomie corporelle ;
  • GIR 4 : les personnes qui n'assument pas seules leur transfert mais qui, une fois levées, peuvent se déplacer à l'intérieur du logement. Elles doivent être aidées pour la toilette et l'habillage ;
  • GIR 5 et GIR 6 : les personnes très peu ou pas dépendantes.


MSA, Conseil Général : qui est compétent ? 


Pour les personnes dont le niveau de perte d'autonomie correspond aux GIR 1 à 4, c'est le Conseil Général qui est compétent à travers l'allocation personnalisée d'autonomie (APA). 

Pour les personnes dont le niveau de perte d'autonomie correspond aux GIR 5 et 6, c'est la MSA qui est compétente.